Disque de ruture

Disque de ruture

Les disques de rupture GFLOW sont des dispositifs de sécurité qui protègent des systèmes tels que des cuves sous pression ou des canalisations contre des conditions de surpression ou de vide. Le disque de rupture est également appelé disque d'éclatement .
Le disque d'éclatement est composé d'une membrane mince conçue pour se rompre à une pression différentielle et à une température prédéterminées. Le disque d'éclatement permet de créer une baisse de pression instantanée et fonctionne plus rapidement qu’une soupape de sureté ou de décharge. La baisse de pression de disque agit en millisecondes, le disque éclate pour passer de complètement fermé à complètement ouvert. Le disque d'éclatement GFLOW est étanche jusqu'à ce qu'il éclate tandis que les soupapes de décharge de pression peuvent fuir pendant le fonctionnement.
L'inconvénient du disque d'éclatement est qu'il est à usage unique et qu’il doit être remplacé lorsqu’il a éclaté car il ne peut pas se refermer lorsqu’il s’est ouvert.
Les disques d'éclatement peuvent être utilisés comme dispositif de soulagement principal ou comme dispositif de soulagement de pression secondaire lorsqu'il est utilisé comme support de soupapes de décompression. Le but d'un dispositif de soulagement secondaire est de fournir une deuxième protection pour sécuriser la première en cas de défaillance de celle-ci.
Les disques sont généralement fabriqués en acier inoxydable, mais ils peuvent être fabriqués à partir d'aluminium, de nickel, de hastelloy, d'inconel, de monel, d'autres matériaux plus exotiques.
Nous avons aussi dans notre gamme une série de disques fabriqués exclusivement à partir de bgraphite, PFA , PTFE et feuille de graphite SIGRAFLEX®. Ces matériaux sont remarquables pour leur résistance élevée à un grand nombre de fluides agressifs. Ils se caractérisent par un seuil précis avec une grande ouverture de la section transversale complète en cas d’éclatement. Alors que dans les disques de sécurité en acier la température de fonctionnement est limitée, sur notre disque graphite nous pouvons assurer une température de 300°C.
 Il existe trois principaux types de disques d'éclatement :
Disques d'action directe - également appelés disques d'éclatement conventionnels ou concave. Le dôme d'un disque d'actionnement vers l'avant est éloigné de la pression ou de l'écoulement. L'éclatement doit être supérieur à la résistance à la traction du matériau du disque. Les disques d'éclatement à action directe ont été historiquement la solution de disque d'éclatement classique.Disques d'inversion d'action - également appelés disques d'éclatement convexes. Le dôme d'un disque à action inverse fait face à la pression ou à l'écoulement. L'éclatement est dû au dépassement de la flexion, du flambement ou du cisaillement du matériau du disque. Les disques de marche arrière permettent des pressions de fonctionnement beaucoup plus proches de la pression d'éclatement prédéterminée (ce ratio est connu sous le nom de rapport d'exploitation). En tant que tel, l'industrie change de plus en plus de disques à effet inverse pour de nombreuses applications.Les disques d'éclatement plat sont la conception originale du disque d'éclatement. Ils ne permettent pas un ratio d'exploitation très élevé et n'offrent pas un bon contrôle sur la pression d'éclatement. Les disques à éclatement plat sont souvent fabriqués à partir de graphite et sont souvent à faible coût.
Les disques d'éclatement sont généralement installés sur un support. Le support positionne avec précision le disque et assure que le celui-ci éclate à la pression et à la température d'éclatement prédéterminées. Le support protège également le dôme du disque d'éclatement pendant l'installation. Le support est suffisamment profond, de sorte que le dôme de disque d'éclatement ne dépasse pas le support de disque d'éclatement.
Il est possible de rajouter un contact sur la monture du disque GFLOW ce qui permet l’indication à distance en cas de rupture
En robinetterie industrielle le disque de rupture GFlow est aussi appelé, bursting discs, rupture disc, disque d’éclatement.